Pétition pour la continuité de la gratuité des parkings des gares de la Ligne N en Coeur d’Yvelines !

Auparavant gratuits, les stationnements dans les gares de Villiers-Neauphle-Pontchartrain, Garancières-La Queue et Méré Montfort vont désormais avoir un accès payant.

S’appuyant sur les aménagements des deux parcs relais aux gares de Villiers-Neauphle-Pontchartrain et Garancières-La Queue, les élus de la communauté de Coeur d’Yvelines ont décidé de faire payer les sationnements de la gare de Méré-Montfort ainsi que les abords des gares de Villiers-Neauphle-Pontchartrain et Garancières-La Queue, par la mise en place de tarifications différenciées.

Les utilisateurs sont très inquiets. Ils seront les premiers impactés par ces aménagements, qui seront dans un avenir très proche payants, et souhaitent garder la gratuité des emplacements et crient au Racket. Il leur a été répondu par la CC de Coeur d’Yvelines que ces accès payants différenciés sont mis en place aux fins d’écarter les véhicules des territoires voisins, dénoncés comme les principaux responsables de la saturation des parcs actuels.

Certains usagers pensent qu’il aurait été préférable que les élus et les CC des différents territoires s’entendent pour, au contraire, repasser tous les parkings en accès libre. Ils ne comprennent pas non plus pourquoi les bénéfices de l’exploitation des parkings seront transféré à des sociétés privées, alors que l’ensemble des revenus auraient pû être affectés aux communes.

Face à l’augmentation constante des frais de transport, aux conditions de trajets qui se dégradent, à la carence des bus dans des tranches horaires acceptables, c’est bien le choix des parkings payants qui a été choisis par les élus de Coeur d’Yvelines.

L’association AUPRADE crie STOP et milite pour des parkings gratuits au LOCAL.

Une pétition a donc été lancée, il y a quelques jours,  pour la gratuité des parkings de nos gares en Coeur d’Yvelines.

Des témoignages d’utilisateurs : Un choix de nos élus locaux inadmissible, qui met en péril le budget des ménages modestes, contraints d’utiliser leur véhicule tous les jours. A raison de 2 véhicules par famille lorsqu’on travaille en décalé, une trentaine d’euros par mois c’est une dépense de trop. La CCCY a décidé d’allier écologie et profit (écologie punitive), ce qui n’a aucun sens. Pourquoi ne pas avoir proposé des solutions alternatives comme un maillage de transport en commun plus efficient?… Et offrir aux habitants le choix de s’exprimer ? 

Pétition. lien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.