Quelles Alternatives au brulage des déchets verts.

Le saviez-vous : « brûler 50 kg de végétaux à l’air libre émet autant de particules fines qu’une voiture diesel récente qui parcourt 13 000 km »

C’est une idée reçue assez répandue : il est bon de brûler ses déchets en plein air dans son jardin pour s’en débarrasser.
Non, tout simplement pour des raisons de pollution atmosphérique mais aussi … de santé, mais surtout parce que c’est interdit.

Quelles sont les alternatives existantes au brulage des déchets verts, pour les citoyens lambda que nous sommes ?

Pour nous, particuliers, la collecte sélective et l’apport en déchetterie semble la solution. Mais voilà, faire des kilomètres avec notre voiture pour se débarrasser en déchèterie de nos déchets verts, ce n’est pas la solution, d’autant que le ramassage en porte à porte existe.

Pour limiter le rejet des déchets verts, il existe des solutions simples et accessibles : le broyage et le paillage, mais aussi le compostage à domicile ….

Pour cela il suffit juste de faire un effort et de modifier nos comportements afin de valoriser nos déchets verts.

Un guide  de l’ADEME (à destination des collectivités territoriales) présente de nombreuses alternatives et solutions au brulage.
Edité par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), un guide des bonnes pratiques, mis à disposition des élus sur le site de l’ADEME et téléchargeable gratuitement, intitulé : « Alternative au brûlage des déchets verts, les collectivités se mobilisent ».

Les déchets végétaux constituent une ressource pour protéger et fertiliser les sols, alors que leur combustion à l’air libre émet notamment des particules fines qui dégradent la qualité de l’air et ont un impact sur la santé humaine.
Chaque année, ce sont près d’1 million de tonnes de déchets verts qui sont brûlés à l’air libre, notamment par les particuliers. Pourtant, cette pratique illégale a des impacts sanitaires et environnementaux importants : par exemple, brûler 50 kg de végétaux à l’air libre émet autant de particules fines qu’une voiture diesel récente qui parcourt 13 000 km.

Sachez qu’en réalité c’est 165 kg de déchets verts qui sont brulés par an et par personne

Alors pourquoi bruler les déchets verts.
Le déchet vert est une ressource à ne pas gaspiller.
Améliorons la qualité de l’air tout en favorisant une économie circulaire : un enjeu de société, pour tous !

Télécharger le guide de l’ADEME à partir du lien : https://www.ademe.fr/alternatives-brulage-dechets-verts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.