Les enfants de CM2 des écoles de « Bazoches-sur-Guyonne, LeTremblay-sur-Mauldre, Mareil-le-Guyon » et « Saint-Rémy-l’Honoré » changent de collège de secteur pour la rentrée 2018

C’est en septembre 2018, que les enfants du CM2 rejoindrons le nouveau collège de secteur « le collège Maurice Ravel de Montfort-l’Amaury » et non plus le collège « Saint-Simon de Jouars-Pontchatrain ».

 

« Lorsque les élèves quittent l’école primaire (CM2), le collège dans lequel ils poursuivent leur scolarité est défini par la carte scolaire » . Jusque cette année scolaire, le collège de rattachement était le collège Saint-Simon de Jouars-Pontchartrain, pour les communes du Tremblay-sur-Mauldre, Bazoches-sur-Guyonne, Mareil-le-Guyon et Saint-Rémy-l’Honoré, en général celui qui est le plus proche du domicile.

Si pour les collèges, la sectorisation relève de la responsabilité du conseil départemental, celui-ci arrête, après avis du conseil départemental de l’éducation nationale, en tenant compte de critères d’équilibre démographique, économique et social, la localisation des établissements, leur capacité d’accueil, leur secteur de recrutement et le mode d’hébergement des élèves.

Un changement inévitable du à une importante fréquentation
Depuis de nombreuses années les effectifs du collège de Jouars-Pontchartrain sont en hausse, du fait de l’arrivée des nouvelles familles sur les villages de secteur.

Il y a déjà 5 ans, le sujet était à l’ordre du jour au sein du collège Saint-Simon de Jouars-Pontchartrain. Cet établissement dont la capacité d’accueil est de 600 élèves recevait déjà plus de 620-630 élèves.

En  2013, des rumeurs insistantes indiquaient que les enfants pourraient être redirigés vers les collèges de Coignières, ou de Maurepas. Les trois associations de parents d’élèves de Saint-Simon avaient interrogé le chef d’établissement de l’époque. Cela semblait peu plausible, car il n’y avait pas de transport en direction de ces deux établissements.

Comment seront gérés les fratries.
Ce changement d’établissement semble bien accueilli par les familles. Toutefois, dans le cas de fratries, se posent la question : mon enfant bénéficiera-t-il d’une dérogation pour être avec son-ses frère(s), sa-ses soeur(s) ?

On se doute que la situation sera examinée au cas par cas, par les chefs d’établissements  qui tiendront compte certainement du taux d’occupation des classes d’un même niveau, conformément à la dotation globale horaires (DGH) validée en début d’année par l’inspection.

Des effectifs en hausse pour  Maurice Ravel

Le collège Maurice Ravel de Montfort l’Amaury regroupera ainsi les familles issues de 16 communes, en provenance de 13 écoles qui représenterait une capacité estimée à 745 élèves dans les quelques années à venir.

Une autre interrogation, le transport des enfants

Les transporteurs locaux ont déjà pris en main le dossier pour la prochaine rentrée 2018.

Pas de choix pour les nouveaux arrivants

Concernant ces quatre communes (Tremblay-sur-Mauldre, Bazoches-sur-Guyonne, Mareil-le-Guyon et Saint-Rémy-l’Honoré ) , le choix du collège ne se posera pas, le collège de rattachement sera bien le collège Maurice Ravel de Montfort l’Amaury.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.