Exposition à la Barbacane de Beynes « De Galie à Versailles », du 20 au 29 mars 2018

L’association Beynes Histoire Patrimoine vous propose l’exposition « De Galie à Versailles, évolution du paysage » : Pour réussir l’avenir de la plaine de Galie, il faut connaître son passé.

  • Une exposition du mardi 20 au samedi 29 mars 2018 de 14h00 – 18h00
    à la Barbacane à Beynes
  •  Des visites guidées de l’exposition vous sont proposées :
    les mercredis 21 et 28 mars à 15h00
    Inscription sur le site : beyneshistoirepatrimoine@gmail.com
    Précisez votre nom, votre n° de téléphone et la date chois
  • Samedi 24 mars à 16h30 :
    à la Barbacane à Beynes (espace de l’exposition)
    « Sur les chemins noirs » de Sylvain Tesson
    Lecture à deux voix : Annie Stender et Betty Vallée
    Accompagnement au violoncelle : Philippe Willion
    participation libre

Dans les Yvelines, Gallie, Galie, Gallye, Gally….fut le nom du rû qui traverse un petit pays d’environ 14000ha en partant du grand canal de Versailles pour venir se jeter dans la Mauldre à Beynes.
Le Val de Galie, creusé entre deux plateaux, est comme un écrin de verdure dont l’évolution historique est évoquée au cours de cette exposition.
Pour réussir l’avenir de la plaine de Galie, il faut connaître son passé. En découvrant les différents panneaux de l’exposition, le visiteur prend conscience du territoire dans lequel il vit.

Le paysage apparaît comme une notion individuelle difficile à appréhender pour une collectivité.
Si un nouvel aménagement peut effacer les traces du passé, il en reste souvent quelques témoignages. Nos paysages deviennent alors mémoire d’une histoire écrite par l’Homme sur un territoire qu’il s’approprie. C’est une contribution à cette connaissance de notre territoire que le « Projet Joker », issu de l’association « Les Amis de Saint Nom la Bretèche » association d’Histoire locale de la plaine de Galie, a voulu apporter en construisant cette exposition.
La manifestation annuelle « Les chemins de Gally » rassemble des marcheurs occasionnels ou chevronnés, invités à relier à pied, depuis leur clocher, un des villages du pays de Galie.

Résumé :
Il m’aura fallu courir le monde et tomber d’un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j’ignorais les replis, d’un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides.
La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs.
Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.
Sylvain Tesson

Comme Sylvain Tesson, apprenons à traverser nos territoires pour y découvrir des sites insolites : ici les ruines d’un château, plus loin un lavoir et des ponts, une colonne et son inscription…notre précieux patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.