La Queue-lèz-Yvelines, collision entre un train et une voiture vers 14h30

Un seul passager blessé parmi les passagers du train, le chauffeur de la voiture ayant quitté à temps son véhicule.

Vers 14h30, Route de Boissy-sans-avoir, à la Queue lez Yvelines, un automobiliste s’est retrouvé bloqué par la neige et le verglas alors qu’il franchissait le passage à niveau. Essayant de maneuvrer le conducteur s’est retrouvé bloqué, puis a évacué son véhicule après avoir appeler les secours.

Un train TER qui effectuait la liaison Paris – Granville n’a pu s’arrêter et a poussé la voiture sur près de 300m.
Si le conducteur est sorti indemne de cette situation, une passagère du train, parmi les 153 passagers, a été légèrement blessée et a été évacuée à l’hôpital, suite au choc provoqué par l’arrêt du TER.

La circulation des trains a été interrompue durant plusieurs heures sur l’axe Montparnasse Dreux, pour reprendre vers 19h30.

photo crédit : béru dépannage

 

L’automobiliste a quitté son véhicule à temps, mais l’accident a fait un blessé parmi les 153 passagers du TER Paris-Granville.

Un drame a été évité de justesse ce jeudi après-midi à la limite de Galluis et La Queue-lèz-Yvelines. Vers 14 h 30, une voiture coincée sur le passage à niveau a été percutée par un TER. L’accident, qui n’a fait qu’un blessé léger parmi les passagers du train, a provoqué plus de trois heures de retard sur la ligne.

Piégé par la neige et le verglas, l’automobiliste, âgé de 42 ans, a glissé sur le passage à niveau, route de Boissy, un chemin rural. Ne parvenant pas à manœuvrer pour parvenir à évacuer sa voiture, l’homme a appelé les pompiers qui lui ont recommandé d’en sortir et de s’éloigner. Cet habitant de Guyancourt a alors quitté les lieux pour aller prévenir les gendarmes. Le TER Paris-Granville, parti de Montparnasse à 13 h 55, est arrivé avant. Son conducteur n’est pas parvenu à stopper le train à temps : il s’est encastré dans la Peugeot, qu’il a poussée sur 300 m.

Les premières constatations des gendarmes confirment les difficultés liées au verglas. Les dépistages d’alcoolémie réalisés sur l’automobiliste et le conducteur du train se sont révélés négatifs. ….. lire l’article complet sur le : sce Le parisien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.