Marcq (78), Janvry (91), le rythme imposé par la réforme scolaire divise

En 2013, la mise en place de la semaine de cinq jours au lieu de quatre pour alléger le nombre d’heures au quotidien dans les écoles maternelles et primaires publiques, divise les politiques, les maires et les parents d’élèves.

Aujourd’hui, sur BFM TV, deux points de vue :
Pierre SOUIN Maire de Marcq en Yvelines, directeur de l’école, croit, en la semaine de cinq jours dans les écoles, reconnait devoir mettre la
main au portefeuille pour payer des frais supplémentaires,

Christian SCHOETTL, maire de Janvry dans l’Essonne, qui s’était opposé à la mise en place des rythmes scolaires a déclaré « Tout ce qu’on avait annoncé
lorsqu’on s’est battus sur la réforme est arrivé : fatigue, coûts, problèmes
d’embauche d’intervenants », regrette-t-il.

Avec la présidentielle, le sujet est d’actualité, laisser le choix au maire, abroger les rythmes scolaires…..

lien direct: http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/en-campagne-en-ile-de-france-le-rythme-impose-par-la-reforme-scolaire-divise-929235.html

ou reportage ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.