La clinique « Korian la Guyonne » quitte Saint-Rémy l’Honoré

Ce mercredi 11 janvier, la clinique « Korian la Guyonne » a quitté définitivement Saint-Rémy l’Honoré. Un impact sur le centre village mais aussi sur le chiffre d’affaire des commerces.

La clinique « Korian La Guyonne », (ex-Clinique de Convalescence de l’Ouest), pouvait accueillir 75 patients en besoin de soins continus dans le cadre d’une surveillance médicale. Si le regroupement des activités du groupe Korian, dans une structure plus adaptée semblait inévitable, le directeur de la nouvelle clinique déclare dans le Parisien de ce jour « Le réseau de transport est plus développé à Guyancourt. Les familles auront plus de facilité à venir voir les patients. C’est aussi une ville plus habitée où nous pouvons proposer plus de services. »

Depuis une semaine, les ambulances et camions de déménagements font le va et vient entre Saint-Rémy l’Honoré et Guyancourt, vers la nouvelle structure « Korian Grand Parc » qui  accueille désormais  les patients venant de Saint-Rémy-l’Honoré mais aussi du Mesnil-Saint-Denis.

Un départ qui laisse un grand vide et impact les commerces locaux.
Depuis une semaine les effets du déménagement se font déjà ressentir sur la petite épicerie locale, alors que le gérant annonce déjà une baisse de son chiffre d’affaire. Il estime que son chiffre d’affaire annuel sera impacté à hauteur de 20-25%, si une solution n’est trouvée rapidement. « Par quoi sera remplacé la clinique, on ne sait pas » s’interroge M. Titch.

Un grand bâtiment vide : quel repreneur mais quelle(s) activité(s) ?
Ce bâtiment d’une surface de plusieurs milliers de m², laisse un grand vide. Situé en plein coeur du centre village, il jouxte le nouveau  projet de centre village, lancé lors de cette mandature. Ce terrain est classé en zone d’équipements ou d’activités, dans le PLU de Saint-Rémy l’Honoré.
On ignore si ce bâtiment sera vendu à un promoteur immobilier, pour des logements, soit à un ou plusieurs repreneurs avec de nouvelles activités, ou comme déjà évoqué un mixte médical, comprenant une maison médical multi activités et un hébergement pour les personnes âgées, souhait des élus sur plusieurs mandatures passées… en faisant intervenir l’établissement public foncier, la CC coeur d’Yvelines qui a abordé ce départ de la clinique lors d’un conseil communautaire.

On en doute pas, le sujet devrait être porté à l’ordre du jour des prochains conseils municipaux.

photo sce grêve de 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.