Coeur d’Yvelines, 3 projets de parcs de stationnements aux abords des gares

Garancières – La-Queue-lez-Yvelines, Villiers – Neauphle – Pontchartrain, Montfort-l’Amaury – Méré, 3 projets de parcs de stationnements

gares-stif-ridf_2016-10Dans le cadre de l’élargissement de ces compétences  votées en octobre 2015, la communauté de communes de Coeur d’Yvelines a réalisé courant septembre deux études sur le stationnement aux abords des gares de Montfort l’Amaury-Méré et Garancières-La Queue Lez Yvelines, avec SNCF Mobilités, afin d’identifier les besoins et les solutions techniques pour la création de parcs de stationnements aux abords des gares.

Alors que la question du stationnement autour des gares posent problème, trois projets de parc relais sont en cours de réalisation par Coeur d’Yvelines pour les gares situées sur la Ligne N du transilien :
– Garancières / La-Queue-lez-Yvelines,
– Villiers / Neauphle / Jouars
– Montfort-l’Amaury / Méré.

Dans le cadre de 10 000 nouvelles places de parking pour 2020 à proximité des gares, la région Ile de France communique que les projets de parc relais concernant les gares de Villiers – Neauphle – Pontchartrain avec 265 places, et Garancières-la-Queue avec 50 places seront présentés au STIF pour la période 2016-2017.
Concernant le projet Montfort – Méré, un dossier sera déposé, le nombre de places restant à déterminer.

Avec la perte de la gratuité des usagers mécontents, avec une tarification comprise entre 20 et 40€
Des tarifs mensuels qui pourrait être en zone 5, dans une  fourchette de prix comprise entre 20 et 40 €, la carte navigo pouvant servir d’accès au Parc Relais, a délibéré le STIF le 5 octobre dernier.

Depuis de nombreux mois, l’association des usagers AUPRADE s’inquiète à juste titre de voir les parkings devenir payant. En cause les usagers du houdanais profitent de la gratuité des parkings de Coeur d’Yvelines, alors que les parcs du houdanais sont payants, déclare Hervé Planchenault président de la CCCY au Parisien . Le coût des abonnements est en cours de réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.