Les Essarts le Roi, les élus s’opposent au projet d’aire de grand passage

Les élus essartois s’opposent au projet d’aménagement d’une aire de grand passage pour les gens du voyage, sur leur commune.

lelr_aire-grand-passageCe mercredi soir ils étaient près de 600 essartois à avoir répondu présent à l’invitation du maire des Essarts le roi, autour des élus de Lévis Saint-Nom, du président du parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse, des élus de la Communauté de communes des étangs, de Christine Boutin, afin de les informer sur le projet de
l’aire de grand passage sur la commune des Essarts le roi.

Si la Loi oblige le sud-Yvelines à accueillir une aire de grand passage pour les Gens du voyage, l’Etat par la voix du prefet, imposerait un terrain lui appartenant entre la RN10 et la voie SNCF, à proximité de l’aire d’accueil des gens du voyage actuelle.

Le maire Raymond Pommet, a annoncé avoir été surpris de l’annonce de la préfecture, imposant à la commune des Essarts le Roi d’accueillir une aire de grand passage, quipourrait recevoir entre 50 à 200 caravanes.
Après un rappel par le maire de la Loi et du contenu du schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage dans les Yvelines (2013-2019), des précisions ont été apportées quant à son implantation sur un terrain agricole, non conforme au plu, avec toutefois des impacts environnemental (contamination de la rigole gérée par le smager, rigole alimentant la base de loisir de Saint-Quentin en Yvelines), poseraient des problèmes de sécurité routière, avec un accès dangereux à partir de le RN10, et égalkment la proximité de la voie SNCF où circulent des trains rapides.
Monsieur le maire a indiqué à la population présente qu’une motion a été prise par le conseil municipal pour un NON, et qu’un référendum se déroulerait  du 18 au 22 mai prochain.

Des habitants de Lévis Saint-Nom ont également demandé que la commune de Lévis adopte le principe d’un referendum.

Mme Boutin a annoncé qu’elle rencontrerait demain jeudi les 36 maires du canton de Rambouillet. M. le président Yves Vandewale mettrait ce point à l’ordre du jour du comité syndical du PNR de la Haute Vallée de Chevreuse, comité qui se réunira la semaine prochaine, le 12 mai.

De nombreuses questions ont été posées par les essartois, l’assistance ayant demandé une action commune de tous les élus essartois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.