« Le BSA France Festival de Cigar Box Guitares » de Boissy-Sans-Avoir le 06 octobre 2012

Le samedi 06 octobre 2012, se déroulera le « Le BSA France Festival de Cigar Box Guitares » de Boissy-Sans-Avoir(Yvelines)

Le programme de cette journée au parfum US

Le festival ouvre ses portes à 14h (Entrée Libre)

  • Présentation du Festival et démonstrations de Cigar Box Guitares assurées, tout au long de la journée, par les Fabuleux Blousy Bone Shakers (France).
  • Stands d’exposition/vente de Cigar Box Guitares.
  • Scène ouverte pour essayer et découvrir les instruments.
  • Formation musicale à la Cigar Box Guitare.
  • Ambiances sonores et projections des vidéos de James (USA) et Delbarjo (France).
  • Vente de CD et DVD.
  • Participation des Triplettes de Bonneville Ils reviennent juste de la Speed Week 2012 de Bonneville (USA) et totalisent
    maintenant 22 records du monde vitesse.
  • Exposition de voitures américaines avec l’aimable participation des membres du club VDreamAuto.

Restauration sur place entre 19h et 20h30.

Concerts en nocturne à partir de 21h avec :

The Slim Panatellas avec Hamish Roberts(Royaume-Uni)

Nigel Mc Trustry (Australie)

Lead Foot (Royaume-Uni)
Le Festival a son site Internet ( http://bsa-cbg-festival.fr ) pour présenter les différents participants ainsi qu’un historique de la Cigar Box Guitare.

Le Festival 2012 de Cigar Box Guitares est organisé par l’ABCL (Association Boissy Culture & Loisirs).

Article rédigé par Orville Grant paru dans le magazine Dreamwest du mois de mars2010 (extrait du site http://bsa-cbg-festival.fr)

Lorsque j’ai découvert les traces historiques, puis sonores, de ces Cigar Box Guitars, j’ai d’une part apprécié leur musicalité aux accents originels, mais aussi, en en fabriquant moi-même, j’ai eu le sentiment de mettre un pied dans une nouvelle forme de langage qu’il aurait été dommage d’ignorer lorsque l’on s’intéresse à la musique américaine. Car la CBG n’est pas seulement un instrument de musique, c’est aussi une des bases de l’histoire des musiques blues et country et une preuve que malgré toutes les vicissitudes que la vie a parfois imposé aux hommes, ils ont toujours su trouver un moyen de s’évader du quotidien à travers la musique, quelques soient leurs origines culturelles et ethniques.
Au début du 19ème siècle, les cigares étaient très populaires aux USA et étaient conditionnés dans des boites de 100 ou plus. Vers la fin des années 1900, la production ayant baissé, ils furent emballés dans des boites de 20 à 50, donc dans des conditionnements plus petits. Les pauvres, en ces temps de guerre ou de crise, n’avaient pas les moyens de s’offrir un instrument du commerce, mais avaient un fort besoin d’exprimer leurs sentiments, synonymes de tristesse, d’espoir ou de désespoir à la mesure de leur condition.
Pour se fabriquer des instruments eux-mêmes, ils utilisèrent alors comme résonateur les boites de cigares que les riches jetaient. Le manche était bien souvent fait d’un manche à balai et les cordes d’un simple fil de coton ou d’un fil de pêche. Divers instruments furent alors conçus à partir de ces boites tels que violons, guitares ou banjos.

1 comment for “« Le BSA France Festival de Cigar Box Guitares » de Boissy-Sans-Avoir le 06 octobre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.